mercredi 17 septembre 2014

Accueil


Bonjour et bienvenue notre blog zen  


Cet espace est consacré à la méditation zazen et plus généralement au zen soto. 
Retrouvez y des articles, des vidéos, des photos ainsi que des actualités concernant nos activités sur  l'île de la Réunion. 

Retrouvez nous tous les jeudis au dojo zen de l'association Zazen Réunion à l'Ashram de st Louis dirigé par le moine Gilles K. à partir de 18h30.  Pour les débutants, merci de venir 15 minutes avant.
Tenue pour la pratique: kimono ou vêtements souples et noirs
Plus d'infos par mail: zazen974@gmail.com ou par tel: 06.92.39.09.59




Nous organisons régulièrement des journée de pratique. Pour plus d'infos cliquez ici

Zazen Réunion est une association crée par des moines et bodhisattvas réunionnais. Pour plus d'infos sur ses objectifs cliquez ici


            Retrouvez également Zazen Réunion sur le réseau social facebook   en cliquant ici

Recevez gratuitement les nouveaux articles du site dans votre boite aux lettres  
en vous inscrivant ici

Entrer votre adresse email:



mardi 24 juin 2014

Planning du dernier semestre des journées de pratique de la méditation zen - zazen.

Info dernié minut': les horaires du jeudi ont changé depuis février 2014!!! le zazen débute désormais à 18h30 au lieu de 18h...faites passer le message!!! merci.





Dimanche 12 octobre 2014 : Journée de pratique Maison de l'Inde (Ashram du Gol) de 7h15 à 17h30


Sesshin résidentielle (vraisemblablement à Grand Galet à confirmer) du vendredi 31 octobre au dimanche 02 novembre midi. Arriver si possible le jeudi soir.
Pour l'inscription, les conditions, le tarif etc... voir directement avec Gilles 06 92 29 35 10 .

Dimanche 23 novembre 2014 : Journée de pratique Maison de l'Inde (Ashram du Gol) de 7h15 à 17h30

Dimanche 14 décembre  2014 : Journée de pratique Maison de l'Inde (Ashram du Gol) de 7h15 à 17h30



Participation libre et consciente






et bien entendu  tous les jeudis au dojo zen  de l'association zazen réunion à l'ashram de st Louis à partir de 18h30. 
Pour les débutants, merci de venir 15 minutes avant.
Tenue pour la pratique: kimono ou vêtements souples et noirs
Plus d'infos par mail: zazen974@gmail.com ou par tel: 06.92.39.09.59


lundi 19 mai 2014

Le Wesak Réunion 2014 dans la presse

Un grand merci à tous les partenaires qui ont contribué à relayer l'information.


Le Journal de l'île du 11 mai 2014 ( Cliquez sur l'image pour voir l'article plus lisiblement)


Journal Le Quotidien du 11 mai 2014 ( Cliquez sur l'image pour voir l'article plus lisiblement)






Clicanoo du 28 avril 2014: http://www.clicanoo.re/417673-le-wesak-2014.html                                       

Clicanoo rubrique agenda:Cliquez ici

Présentation audio sur le site zen.re avec Loris et Tyz':


Une vidéo diaporama verra prochainement le jour.

lundi 7 avril 2014

Wesak 2014

Bonjour à Tous,

On reprend les mêmes et on ramène des nouveaux! pour cette nouvelle édition du Wesak qui se déroulera le 10 mai prochain à St Denis. Voici donc le programme ci dessous. Pour toutes informations complémentaires contactez moi directement par mail: zazen974@gmail.com ou pat téléphone au 0692390959. Merci à vous de faire tourner l’information dans vos réseaux respectifs. Cordialement, Tyz'

Ps: pour ceux qui ne sont jamais venus, voici un aperçu de l'édition de l'année dernière en vidéo:  Wésak édition 2013 ile de la réunion







mardi 3 décembre 2013

Réunion de l'assemblée générale extraordinaire de l'association Zazen Réunion

Bonjour,

J'espère que tout va bien pour vous.

Je vous propose une réunion de l'assemblée générale le dimanche 22 décembre 2013 à 14h à la maison de l'Inde de St Louis.

Ordre du jour:  
A/ Résumé des tâches accomplies 
B/ Les difficultés
C/ Le mot du Président 
D/ Proposition de projets 2014 
E/ Réélection du conseil d'administration

Dans l’intérêt du développement de l'association, nous comptons vivement sur votre présence.


Merci de diffuser l'information autour de vous. Toutes les bonnes âmes sont les bienvenues!

A bientôt donc.

Le Président

infoline: zazen974@gmail.com ou 0692390959




samedi 16 novembre 2013

Maître Tich Nhat Hanh répond au public

Questions du Coeur - Conseils sur la pratique



QUESTIONS DU CŒUR :

*Conseils sur la pratique par le Vénérable Maitre

Thich Nhat Hanh.*

Cette série de questions/réponses a été enregistrée le 7 avril 2013 en Thaïlande, lors du troisième enseignement du dharma de Thầy, à la retraite " Écoles et enseignants" d'avril 2013, en Thaïlande, réservée aux Enseignants.
Il répond ici à des personnes qui cherchent de l'aide non seulement pour leurs problèmes personnels, mais aussi concernant leurs difficultés professionnelles à enseigner. Parmi les sujets généraux traités, il y a comment amener les jeunes à pratiquer la pleine conscience.
** **
Q: Lorsque nous essayons de pratiquer l'écoute profonde et que l’interlocuteur adopte un discours violent et emploie des mots blessants qui font souffrir les autres ainsi qu'elle même, comment pouvons nous maintenir l'écoute profonde ?
R: Le but de l'écoute compatissante est d'aider les personnes à souffrir moins. Si elles sont pleines de souffrance, elles ne pourront pas utiliser la parole aimante. Sans doute, beaucoup d'amertume, de douleur, de violence, de déception et de colère dans leur cœur se manifestent par des paroles et des actions dévastatrices.
Vous devez donc alors vous rappeler d'une chose : cette personne est pleine de souffrance. J'écoute pour l'aider à réduire sa souffrance. Cette action en pleine conscience a deux aspects: d'abord identifier la souffrance à l'intérieur de la personne, et ensuite se rappeler du but de notre écoute profonde. Pendant l'écoute, soyez conscients de cette action, utilisez cette énergie de compassion pour vous protéger de ce discours blessant. Si vous y arrivez, les dommages ne dureront pas. Si vous n' arrivez pas à maintenir cette énergie de compassion , ne vous forcez plus à écouter. vous perdez votre compassion . Attendez un autre moment, lorsque vous serez plein de compassion et de compréhension pour pratiquer l'écoute profonde.
*****
Q: Nous avons embauché une personne, pour la formation, mais elle utilise un langage discriminatoire vis à vis des femmes et des personnes des autres ethnies. Nous trouvons cela très pénible .Notre question est : comment exprimer notre inconfort vis à vis de son comportement et de son langage, de la manière la plus amicale?
R: Je ne pense pas que vous ayez à changer sa manière de parler. Vous devez changer votre manière d'écouter. Si vous arrivez à identifier sa souffrance, et comment elle la manifeste extérieurement, alors tout ce qu'elle dit ne vous irrite plus. Et si vous arriverez à écouter avec compassion, la personne modifiera graduellement sa manière de s’exprimer sans que vous ne deviez lui donner des instructions.
** **
Q: Nous travaillons avec des villageois d'une tribu de montagne qui doivent tuer des animaux pour se nourrir et détruire la forêt, contribuant ainsi au réchauffement climatique - les moyens d'existence des aînés dépendant ainsi de la destruction de la vie. Comment pouvons nous éduquer leurs enfants à la protection de la vie?
R: Si vous pouvez cuisiner végétarien pour eux, ce serait très bien. Ils pourront ainsi progressivement changer leurs habitudes alimentaires. Vous devez trouver des moyens concrets pour leur montrer la souffrance de toutes créatures vivantes. Peut-être qu'en voyant un film ou un documentaire sur des animaux tués pour être mangés , ils pourront alors ressentir la douleur des mères de ces animaux. C'est plus formateur qu'un discours du dharma ou qu'une recommandation éthique abstraite. Vous pouvez créer un jardin potager, faire pousser des légumes bio et les inviter à cultiver le jardin avec vous. Non seulement un jardin est durable et fournit des légumes à manger, mais il peut également apprendre aux enfants des manières alternatives de vivre . Montrez leur qu'il est possible de manifester notre amour en mangeant de la nourriture biologique, et qu'il n'est pas nécessaire de consommer de la viande. Une personne qui a de la compassion est une personne heureuse. Alors organisez cela et vous allez réussir.
** **
Q: Nous voulons appliquer vos méthodes dans notre école, mais le directeur ne l'accepte pas. Comment pouvons nous les utiliser sans être renvoyés?
R: Il y a de nombreuses façons d'introduire ces méthodes dans votre école. La meilleure manière est d'intégrer adroitement et habilement l'enseignement de la pleine conscience dans la salle de classe. Si nous invitons les étudiants à commencer la classe avec une respiration en pleine conscience, qui peut nous arrêter ? Vous devrez laisser les gens remarquer les changements dans la classe. Si la classe progresse, les élèves deviennent plus aimables, alors tout le monde le remarquera. Supposons que vous conduisiez une session de relaxation totale, peu importe sa durée, cela aura certainement un impact sur la classe. Vous devrez également trouver le temps d'approcher le principal et les autres professeurs pour discuter de la manière d'améliorer le bien-être des étudiants, et comment concrètement certaines choses devront être faites. Lorsqu’un maître ou une maîtresse d'école pratique la pleine conscience, tout change en ce qui le ou la concerne; les gens le remarqueront et l'interrogeront sur sa stabilité. Lorsque les autres s’en rendront compte, ils ne pourront pas empêcher votre démarche. Si vous ne goûtez pas cette joie de la pleine conscience, vous ne pourrez pas l'introduire dans la salle de classe. Vous pouvez aussi écrire un article sur les bénéfices de la pratique et le partager avec vos collègues et vos supérieurs. Il y a beaucoup d'exemples pour prouver comment la pleine conscience a pu bénéficier aux écoles.
** **
Q: J’ai de la souffrance, mais quand j'essaye d'échapper à la racine de cette souffrance, mes étudiants viennent me voir pour obtenir de l'aide concernant leurs propres problèmes, et à ce moment là ma mère m'appelle au téléphone pour me dire que mon père veut lui faire du mal. Comment puis-je gérer en même temps ces trois sources de souffrance ?
R: Vous essaierez d'écouter la souffrance de vos étudiants et de votre mère, mais vous ne pouvez résoudre qu'un seul problème ! C'est très clair, vous devez d'abord dire à votre mère que vous parlerez avec elle, réfléchirez au problème et la rappellerez. C’est tout à fait logique. Afin de ne pas être submergé par trop de choses en même temps, nous devons apprendre à nous ménager et à nous nourrir nous-mêmes pour avoir assez de capacité pour gérer de multiples problèmes.
Il y a deux choses: d'abord apprendre à gérer la souffrance et ensuite à cultiver le bonheur. Vous devez apprendre à guérir vos blessures et à fortifier votre corps. Je dois répéter l'exemple du trajet vers l'école: marchez de manière telle que vous puissiez vous nourrir vous même. Pour n'importe quelle activité quotidienne , pratiquez de telle sorte pour que celle-ci devienne une source de nourriture pour nous. Lorsque votre vie quotidienne vous alimentera, vous aurez assez de force pour ne pas être submergé par de multiples problèmes. Si un médecin voit qu'un patient est trop faible pour subir une opération, il différera l'intervention chirurgicale pour permettre d'abord au patient de reprendre des forces . Apprendre à vivre heureux à chaque moment est très important pour réduire la souffrance. En ouvrant le robinet, vous vous sentez heureux. En brossant vos dents, vous vous sentez heureux. Apprendre à apprécier et à savourer toutes ces choses journalières basiques est vital et ce sera la pleine conscience qui vous maintiendra attentif à la souffrance et à ses solutions.
** **
Q: Quand je pratique, il y a vraiment des transformations mais elles ne durent pas. Par exemple, je suis capable de voir ma colère monter et de la laisser passer, mais je ne l'ai réalisé que quelques fois et je me sens très découragé. Comment puis-je conserver les résultats de ma pratique?
R: Si vous vous forcez à inspirer en pensant que c’est bien, ce n'est pas une pratique sage. Si vous commencez à respirer d'une manière qui vous rende heureux et stable dans les trois ou quatre premières secondes, c'est une pratique sage. Ne vous forcez pas à pratiquer, cela fait souffrir. Le Bouddha a dit que le dharma est merveilleux au début, au milieu et à la fin. Vous devriez vous sentir calme et heureux pendant toute l’inspiration, pas seulement à sa fin. Donc abandonnez la pratique comme moyen, et le bonheur comme résultat . Le bonheur n'est pas une destination mais un chemin. Il n'y a pas un chemin vers la relaxation, la relaxation est le chemin. Vous ne pouvez pas vous forcer à vous relaxer! Une bonne pratique est une pratique durant laquelle vous ne souffrez pas! Si vous souffrez pendant la méditation marchée, ce n'est pas une bonne pratique. Si vous inspirez et expirez au son de la cloche en ressentant de la souffrance, ce n'est pas une bonne pratique. Prenez plaisir à votre pratique et cette question ne se posera plus.
** **
Q: Certains d'entre-nous vivent dans de grandes villes, alors quand nous avons l'opportunité de pratiquer dans un temple, nous trouvons cela très dur à suivre. Lorsque nous retournons en ville, les enseignements appris sont difficiles à maintenir et à suivre.
R: C'est plus facile de pratiquer en tant que monastique qu'en tant que laïc. En vivant au sein d'une communauté monastique, vous êtes dans un environnement idéal. Donc maintenir les enseignements et les préceptes est plus facile dans une communauté de frères et de sœurs monastiques. Le Bouddha était toujours accompagné de moines parce qu'il comprenait cette réalité. Nous imitons simplement le Bouddha en amenant avec nous des monastiques et des pratiquants laïcs expérimentés. Si vous voulez que la pratique soit facile, devenez moine! Sinon vous devez bâtir une Sangha où que vous soyez. En ville, une Sangha laïque remplace la Sangha monastique des temples. C’est pour cela qu'une retraite telle que celle-ci peut inspirer les gens à continuer leur pratique en bâtissant ou en trouvant une Sangha. En général, ils la trouvent le dernier jour de la retraite, en particulier ceux qui vivent dans une même ville. Beaucoup de Sanghas laïques se sont développées à travers le monde. En Allemagne, il y a plus de quatre vingt Sanghas pratiquant dans la tradition du Village des Pruniers. Au Royaume Uni, il y en a peut être cent. Dans des villes comme Londres et New-York, il peut y en avoir au moins dix.
Alors quand vous rentrez à la maison, demandez autour de vous, réunissez un groupe un fois par semaine pour marcher en pleine conscience, manger en pleine conscience et écouter un enseignement du Dharma ensemble. Je pratique toujours la méditation marchée dans les gares ou les aéroports. Si je vais au supermarché, je fais de même! Si vous y faites de la méditation marchée, vous savez quoi acheter et quoi ne pas acheter! Parfois, je sors du supermarché en n'ayant rien acheté. C'est du Bouddhisme appliqué que vous pouvez pratiquer dans la société.
** **
Q: Comment les enfants et les petits enfants peuvent-ils se réconcilier avec des parents ou des grands-parents qui les ont blessés ou abusés ? Nous voulons aussi aimer nos aînés, mais nos blessures sont encore trop fortes.
R: Lorsque nos parents souffrent et ne savent pas comment gérer leur souffrance, il nous la transmettent. Donc en regardant dans notre souffrance, nous pouvons voir la souffrance de nos parents. Si nous ne transformons pas cette souffrance, nous la transmettrons aussi à nos enfants. C'est le samsara de la souffrance.
Nous pensons en général que nos parents sont à l'extérieur de nous, qu'ils sont des personnes différentes. Ce n'est pas vrai, ils sont à l'intérieur de nous, entièrement présents dans chacune des cellules de notre corps. Le bonheur et la souffrance de chaque cellule de notre corps est aussi celle de nos parents.
Si nous ne transformons pas la souffrance de nos parents en nous, nous ferons également souffrir les gens que nous aimons le plus. Nous ne devrions pas essayer de changer le père ou la mère à l'extérieur de nous sans changer le père ou la mère à l'intérieur de nous. Nous devons nous souvenir que nous sommes la continuation de nos parents. Nous les emmenons dans le futur. Donc à chaque fois que vous marchez, invitez votre père ou votre mère intérieur (e) à se joindre à vous pour qu'il ou elle puisse goûter les merveilles de la vie et être ainsi transformé en vous.
Savourez une tasse de thé avec eux, de sorte à ce qu'ils puissent être transformés à l'intérieur de vous. C'est plus facile de transformer votre père ou votre mère intérieur (e) avant de vous focaliser sur le père ou la mère à l'extérieur de vous.
Nous pouvons transformer nos parents intérieurs en des personnes aimantes, pleines de joie, compassionnées et mettre fin à leur samsara en nous. Nous serons alors en situation d'aider notre père, notre mère extérieurs à changer. Mais pas avant, car un père intérieur en colère se confrontant à un père extérieur en colère, cela ne peut mener à grand chose! J’ai vu des enfants revenir aider leurs parents. Prendre refuge dans les Trois Joyaux et les cinq entraînements est la voie la plus parfaite pour guérir les blessures et se transformer.

lundi 11 novembre 2013

Le Wesak 2013 de l'île de la Réunion en vidéo

Bonjour,
Voici une vidéo diapo de la journée du Wesak du 26 mai 2013 à St Denis.
Nous vous informons qu'une réunion de préparation de l'édition 2014 aura lieu le novembre 2013 à la maison de l'Inde de st Louis. Pour toute information, contactez nous: zazen974@gmail.com ou 069239059.



Wesak du 26 mai 2013 île de la Réunion par zazenreunion

vendredi 4 octobre 2013

Projet Union Bouddhiste de la Réunion

Bonjour,

Nous nous sommes réunis le Samedi 07 Septembre pour continuer d'avancer sur le projet d'une
Union Bouddhiste Réunionnaise. 

Nous avons défini ce jour trois grands objectifs de ce que pourrait être cette future fédération
qui réunirait et regrouperait les différentes Sangha de l'île qui souhaiteraient en faire partie,
celles organisées sous forme associative et d'autres courants bouddhistes qui n'ont pas encore
nécessairement une existence sous forme d'organisation légalement constituée :

-Créer toutes sortes d’événements susceptibles de contribuer à la diffusion du bouddhisme sur l'île. Nous avons actuellement déjà un événement majeur regroupant toutes les Sangha, c'est le Wesak, mais nous n'avons pas encore de structure qui faciliterait la pérennisation de cet évènement. L'idée d'organiser de manière commune une journée de la méditation est dans l'air mais n'est pas encore parvenue jusqu'à sa réalisation. 

-Partager et diffuser largement les informations sur le bouddhisme à la Réunion.

-Contribuer concrètement à une meilleurs connaissance des bouddhistes et sympathisants entre eux. Toutes les personnes que ce projet intéresse, qui se sentent concernés par un tel projet, qui
souhaiteraient éventuellement y participer et donner leur contribution sont évidemment les
bienvenues.

Prochaine Réunion prévue, le samedi 12 octobre 2013 à 14h chez Sylvie MARECHAL à PITON ST LEU, 52 c rue Checkayom Araye Piton St-leu, son GSM 0692 61 11 19.

Sylvie pour Dharma KTT contact : sylvie.marechal974@gmail.com
Daniel pour Gyeltsabje contact : daniel.maury137@orange.fr
Gilles pour Zazen Réunion contact : gilleskat@hotmail.fr




Dis-moi Thay : C'est quoi Dieu?


Dis-moi Thay : C'est quoi Dieu?
Durant la retraite d'été un enfant a posé cette question à Thay et voici sa réponse :
"Question difficile mais je vais essayer de répondre.
Je pense que Dieu est tout. Certainement Dieu n'est pas une idée ou une notion.
Dieu est très réél, tu peux entrer en contact avec Dieu lorsque tu es en pleine conscience, concentré, avec une vision profonde. Quand tu viens au Village des Pruniers en tant que pratiquant de méditation, tu cultives l'énergie de pleine conscience, de concentration et de vision profonde et avec ces trois énergies très certainement tu peux toucher Dieu à la fois au Village des Pruniers ou quand tu rentres chez toi tu continues à toucher Dieu.
Tu sais que lorsque tu t'arrêtes de penser, lorsque tu inspires en pleine conscience et te réjouis d'inspirer tu peux déjà entrer en contact avec Dieu, parce que lorsque tu inspires comme cela tu te réjouis d'inspirer et tu découvres qu'inspirer c'est merveilleux.
Lorsque j'inspire je sais que je suis vivant et être vivant est une chose merveilleuse.
Quand j'inspire je deviens vraiment vivant, je vois que mon corps, que mon esprit sont merveilleux, je peux entrer en contact avec le soleil, avec les collines où poussent les fleurs de tournesol, avec l'eau qui coule du robinet, il y a tant de merveilles dans la vie en moi et autour de moi.
Lorsque je marche en pleine conscience je reconnais que le sentier qui amène au sommet ou dans les bois est plein de merveilles, l'herbe, les petites fleurs, les insectes, le soleil, tout est une merveille. Un caillou, une feuille, un papillon, tout est merveilleux et je peux voir Dieu dans tout. Tu peux voir Dieu dans un caillou, dans un grain de poussière, dans un papillon, dans une fleur de tournesol. Tu peux voir Dieu dans la personne à côté de toi et si tu vois Dieu ainsi tu es une personne heureuse.

Tu ne veux pas te faire du mal et tu ne veux pas faire du mal aux autres, même s'ils sont violents. Ils souffrent parce qu'ils n'ont pas été capables d'entrer en contact avec Dieu. mais s'ils pratiquent la pleine conscience, la concentration et la vision profonde, s'ils sont conscients, concentrés et qu'ils ont de la clarté ils auront la chance de réaliser qu'ils sont dans le royaume de Dieu. Nous sommes rééllement dans le royaume de Dieu et lorsque nous faisons la marche méditative nous marchons dans le royaume de Dieu.
Si tu fais la marche méditative correctement tu sais que tu marches dans le royaume de Dieu et si le royaume est là, Dieu est là aussi. Tu peux entrer en contact avec Dieu dans le royaume de Dieu avec chaque souffle et chaque pas et c'est ce que je fais durant la marche méditative. Se réjouir du royaume de Dieu cela veut dire se réjouir de Dieu.
Pour moi Dieu n'est pas une idée abstraite mais quelque chose très réél que tu peux rencontrer dans chaque moment de ta vie quotidienne. Ton corps appartient au royaume de Dieu, ton esprit aussi.
Cette fleur, ce ruisseau, cet arbre, ils appartiennent tous au royaume de Dieu et c'est dommage si nous nous laissons attraper par notre colère, par notre peur, notre jalousie et que nous ne puissions pas être en contact avec le royaume de Dieu. Si nous ne savons pas comment être en contact avec le royaume de Dieu et avec Dieu alors nous gaspillons notre vie.

Au Village des Pruniers nous apprenons à marcher, à s'asseoir, à manger, à prendre une douche de manière à pouvoir entrer en contact avec les merveilles de la vie qui appartiennent au royaume de Dieu.
Tout appartient au royaume de Dieu, incluant cette fleur de lotus, incluant ce petit garçon.
Continues à apprendre pour pouvoir comprendre cela plus profondément."
Dis-moi Thay : C'est quoi Dieu?


cet article est issue du site:http://maisondelinspir.over-blog.com/

lundi 30 septembre 2013

Reportage presse sur la journée de la fraternité du 29 septembre 2013 à St Paul

Ce fut une journée très enrichissante comme on les aime avec plein de bonnes énergies.Nous avons passé une journée très agréable.

Article le Témoignage du 30 septembre 2013


Article tiré du site eglisealareunion.org

Journée de la Fraternité : un hymne pour notre vivre-ensemble


lundi 30 septembre 2013 par Evelyne Gigan
Dimanche 28 septembre, c’est près du boulodrome de Saint-Paul que le Groupe de dialogue interreligieux de La Réunion (GDIR) avait donné rendez-vous à la population réunionnaise pour célébrer ensemble la journée de la Fraternité.
Mis en place depuis 2009, « cet événement, précise Idriss Issop Banian, président du GDIR, a pour vocation de rassembler les familles réunionnaises dans toutes leurs diversités culturelles et spirituelles autour de la fraternité. Nous espérons,a-t-il ajouté, que la fraternité devienne vraiment une valeur vivante partagée par l’ensemble des Réunionnais, qu’elle soit là dans le cœur de tout le monde et qu’au quotidien, ça se traduise par la solidarité, l’attention à l’autre, le respect, c’est comme ça qu’on pourra bâtira une société réunionnaise durable avec moins de violence, avec l’espoir, l’espérance et le bonheur. »
Au cours de la journée de nombreuses personnes ont défilé dans les différents stands proposés pour l’occasion. Sur place des associations telles qu’ATD Quart Monde, l’ARIV (Antenne réunionnaise de l’Institut de victimologie), SOS Solitude et Rasine Kaf étaient venues rappeler que la fraternité passe par l’entraide et le respect de l’autre.
Sur le podium, musique, contes et danses avaient droit de cité. De plus, les ateliers dessin et poterie ont accueilli des enfants heureux de pouvoir s’exprimer artistiquement. Quant aux parents, ils ont pu suivre un atelier cuisine dans l’après-midi et s’en retourner avec la recette des gâteaux ti-son et patate en tête.
La journée réunionnaise de la Fraternité se tient toujours le dernier dimanche du mois de septembre : le prochain rendez-vous est donc fixé au dimanche 28 septembre 2014.


Portfolio

La journée se passait à Saint-Paul Préparation du stand pour l'ARIV Des pétitions à signer pour la paixATD Quart Monde était présent aussi Le Groupe de dialogue interreligieux Des centaines de personnes ont défilé dans la journéeLe soleil était au rendez-vous Le groupe Gouss Tamarin L'appel à la Fraternité avait été distribuéQuand l'évêque est à l'accordéon... L'intergénérationnel était aussi de la partie L'atelier dessinLa fraternité dessinée Quelques retouches à son dessin Il y avait même une chanson mimée Instant conteL'atelier poterie L'atelier cuisine Du rap avec Ty Z'Des chants liturgiques soufistes En attendant de danser Pendant la danse indienneUn peu de bharatanatyam Maximin Boyer chantant « Cascavelle » Chants malgachesMoringue


Retrouvez le témoignage audio de Idriss Issop Banian et d'une participante en cliquant sur les liens ci dessous.



mercredi 18 septembre 2013

Les prochaines journées zazen à l'ashram du Gol de Septembre à Décembre 2013

Bonjour, 

voici donc le calendrier des prochaines sessions zazen dans le sud de l'île:

-Samedi 28 septembre 8H 17H

-Dimanche 27 octobre 8H 17H

-Week end : samedi 23 ( 8H 17H ) et dimanche 24 novembre ( 8H 13H ) puis repas partage pour ceux qui veulent
                  
-Dimanche 15 décembre: matinée d'initiation 8H 12H

Participation libre et consciente

Pour toutes infos complémentaires contactez nous: 0692390959 ou zazen974@gmail.com




Journée de la fraternité 2013 du Groupe Inter-Religieux de la Réunion


Bonjour, Venez nombreux!!!! 


Kusen du 06 et 07 août 2013 de maître Kosen au temple Zen de Caroux

Le karma des trois temps

Le karma des trois temps : roue de la Vie, monastère de Trongsa Dzong

Kusen donné lors du camp d'été 2013 - Temple zen Yujo Nyusanji

Je reprends l’enseignement de Jayata, ou plutôt de son maître KumadataJayata demande à son maître :
« Mes parents ont toujours eu la foi dans le Bouddha, dans son enseignement, dans la communauté. Pourtant ils ont toujours été en mauvaise santé, la plupart du temps ce qu’ils ont fait n’a pas marché, en tous les cas pas comme ils l’auraient souhaité. A côté de cela, nos voisins qui étaient cruels, violents, appartenaient à la mafia, qui n’avaient pas un gramme de foi en quoi que ce soit, ont toujours été en bonne santé, ils sont prospères et leurs entreprises sont couronnées de succès. Donc mes parents qui ont depuis longtemps pris refuge dans les trois trésors, devraient être en bonne santé, mais c’est le contraire, rien ne marche, ni l’argent, ni la santé, ni la famille. Donc pourquoi ces gens mauvais sont-ils bénis, et pourquoi des gens qui sont bons, qui essaient de faire un effort,  qui partagent le peu qu’ils ont, qui ont des bonnes pensées sur les gens, sont-ils maudits ? »
Le maître lui répond :
« De nos jours il y a beaucoup de gens qui pensent comme ça. Imagine-toi, même ceux qui sont devenus moines pensent comme ça, alors c’est normal que les laïcs aussi pensent comme ça. »
Et le dix-neuvième patriarche ajoute :
« Je ne vois pas là de quoi douter. Il faut savoir qu’il y a trois temps pour la rétribution karmique. Il est fréquent de voir les bons et les compassionnés mourir jeunes, il est fréquent de voir des gens cruels vivre longtemps. Les salauds prospèrent et les bons trouvent seulement de la misère. Les ignorants et ceux qui n’ont pas écouté correctement l’enseignement ne connaissent rien à ce sujet, au sujet du passé et de ses conditions de cause à effet. Ils ne comprennent pas non plus le futur, ils se font juste des illusions au sujet du présent. Ils pensent qu’il n’y a ni cause, ni effet, et que les mots tels que la misère, l’infortune ou la bénédiction sont sans aucun sens, que c’est juste un coup de chance. C’est le maximum de la stupidité.
En ce qui concerne le karma des trois périodes :
- le premier est celui qui porte des résultats dans la vie présente : quand le bon ou le mauvais karma est fabriqué dans la vie présente, et qu’on en reçoit les résultats dans la vie présente.
- le second est celui qui porte des conséquences dans la vie suivante : les cinq transgressions impardonnables et les sept transgressions mortelles portent nécessairement leurs conséquences dans la vie suivante. Quand on pratique quelque chose de très lourd, comme le viol, ou le meurtre, la plupart du temps les résultats apparaissent dans la vie suivante.
- le troisième est celui qui porte une conséquence dans la vie après la suivante, c’est-à-dire dans deux naissances, ou trois, ou cinq. Si on accumule du karma grave dans la vie présente, les résultats en sont parfois ressentis dans la troisième ou quatrième vie, ou même dans d’innombrables vies dans le futur. C’est pour cela que même si quelqu’un reçoit des résultats dans le présent, à cause d’un bon karma d’une vie passée, le résultat peut ne pas être identique à cause d’un ancien karma antérieur à la dernière vie. Donc les gens dont on dit qu’ils ont un bon ou un mauvais karma mélangé, font l’expérience soit de bons, soit de mauvais résultats dans le présent : il ya du bon, il y a du mauvais. Donc ceux qui ont des bons et mauvais karma mélangés reçoivent des résultats mélangés de bien et de mal.
Chaque être humain, enfin la majorité des êtres humains, ont parfois cachés en eux des karmas très, très lourds dont ils ne connaissent pas l’origine, ils ne s’en souviennent plus, ça peut être des karmas de plusieurs vies.
« Il faut bien savoir, dit le maître, que le pouvoir du karma est extrêmement lourd et puissant, et la pratique du Dharma du Bouddhala pratique du zazen, des sesshins, des fusés, du samu... fait en sorte que des résultats extrêmement graves du passé, qui nous menacent, sont changés en résultats légers : cela affaiblit le poids des rétributions. Et les résultats légers deviennent inexistants dans le présent, par notre pratique. Cela signifie que le mal causé dans les dix passés devrait être expérimenté dans le futur comme une souffrance sévère, mais certaines fois, grâce à la pratique du dharma, il est expérimenté de manière légère. On peut être malade, les choses peuvent ne pas marcher correctement, les gens peuvent vous critiquer... il y a toutes sortes d’exemples de "recevoir légèrement une influence mauvaise" dans le présent, mais qui auraient dû être une souffrance sévère. C’est pourquoi on devrait avoir de plus en plus confiance dans le pouvoir de la pratique du dharma, parce que les résultats du mauvais karma du passé lointain peuvent tous être rendus légers, seulement si vous êtes courageux, énergique dans votre pratique. »
Alors même si en tant qu’étudiant de la Voie, en tant que disciple, vous comprenez très bien la Voie et êtes très sérieux, il se peut que vous ayez une mauvaise réputation, ou que malgré vos efforts vous ayez une mauvaise santé. Vous devez réaliser que ce sont des exemples de résultats graves amoindris par la pratique et expérimentés légèrement. Ainsi, si vous comprenez cela, vous n’en voudrez pas à ceux qui se conduisent mal  aujourd’hui, vous ne serez pas choqués de voir que, bien qu’ils se conduisent mal, ils ont de la chance. Même si des gens assassinent et blessent, ne les blâmez pas, même si ces assassins sont vénérés et respectés, ne les haïssez pas.
Le karma de pratiquer la voie augmente chaque jour, et le mauvais karma des vies antérieures décroit chaque jour. Donc la pratique est importante. On doit pratiquer régulièrement, sincèrement.
Ainsi, même si vous avez maintenant connaissance du karma des trois temps, vous ne connaissez pas encore la racine du karma. Je vais vous l’expliquer au prochain zazen.

Maitre Kosen

Mardi 6 août 2013

L’esprit est originellement pur, sans commencement ni fin, simplement tranquille, très conscient et très clair.

L’esprit est originellement pur, sans commencement ni fin, simplement tranquille,  très conscient et très clair.

Kusen donné lors du camp d'été 2013 - Temple Yujo Nyusanji

Donc le karma de pratiquer la Voie augmente chaque fois que vous pratiquez, et du même coup le mauvais karma des vies antérieures décroit chaque fois que vous pratiquez, évidemment si vous pratiquez dans un esprit pur. Maintenant que vous avez connaissance du karma des trois temps, vous ne connaissez pourtant pas encore la racine du karma. Le karma a de bonnes et de mauvaises conséquences. Il y en a de différentes catégories, comme un karma ordinaire ou un karma saint. Il y a des résultats karmiques tels que les trois royaumes, les six destinées, les quatre sortes de naissance, et les neuf existences.
Le karma naît de l’illusion, et l’illusion, en particulier, c’est haïr ou désirer ce qui ne devrait pas être haï ou désiré ; affirmer ou nier ce qui ne devrait pas être affirmé ou nié. L’illusion consiste à penser que ce qui n’est pas yang est yang, ou que ce qui n’est pas yin est yin. L’illusion consiste à se distinguer sans cesse soi-même des autres. La non illumination signifie ne pas connaître sa véritable origine, ne pas connaître le lieu de naissance des myriades de choses. Manquer de sagesse dans toute situation, c’est ce qu’on appelle également la non illumination.
L’esprit de zazen, du vrai zazen sans but, dans la posture correcte, sans pensée, originellement pur, libre des influences du monde social, n’est pas souillé par les autres conditions. Au contraire, il purifie la conscience et le karma. Donc la pensée de zazen transforme l’esprit, même si on ne s’en rend pas compte.
La transformation de cet esprit, lorsqu’on revient du samadhi à la conscience ordinaire humaine, on l’appelle la conscience de non illumination. Quand on prend conscience de cette non illumination, l’esprit de l’observateur observe ce monde ordinaire, mais il sait que ce monde ordinaire est originellement pur, il sait que la propre nature de ce monde ordinaire est spirituelle et lumineuse.
Si vous pratiquez de cette manière sans catégorie de bien, de mal, alors la non illumination est détruite.
C’est aussi aider les autres, c’est sauter dans le samsara pour aider les autres et soi-même, c’est détruire les douze conditions d’interdépendance, à ce moment-là elles sont perçues comme vides et illusoires. Les quatre sortes de naissance, les six destinées sont oubliées d’un seul coup, parce que la compassion apparaît, parce qu’on sait que l’esprit originel de tout le monde est comme cela. Il n’y a pas de distinctions, il n’y a pas de dégénérescence, il n’y a pas finalement, et jamais, d’extinction de cet esprit originel.
En conséquence il n’y a pas d’actes, il n’y a ni haine ni envie, ni croissance ni décroissance, il n’y a rien que le grand silence, la grande intelligence.
Je vous conseille, dit le maître, d’expérimenter l’esprit originel. Vous vous débarrasserez des milliers d’affaires, et calmerez de nombreuses conditions, sans juger le bon, le mauvais, libre pour vous-même et pour les autres. Baissez seulement le regard à 45 degrés vers le sol et observez l’esprit originel. Vous devenez calmes, vous voyez l’esprit unique, toutes les caractéristiques des choses sont épuisées, la racine de l’ignorance est détruite, les branches, les feuilles du karma sont détruites et ses résultats n’existent plus. 

Plus tard, le dix-neuvième patriarche dit à son disciple :
« Même si vous avez déjà foi dans le karma des trois temps tel que je vous l’ai enseigné, vous n’avez pas encore compris tout à fait que le karma est produit de l’illusion, que l’illusion existe comme résultat de la conscience, et que la conscience vient de l’ignorance, que l’ignorance résulte de l’esprit, et que l’esprit est originellement pur, sans commencement ni fin, sans action ni effort, ni mérite, ni rétribution karmique, sans supériorité ni infériorité, simplement tranquille, très conscient et très clair
Si vous acceptez cet enseignement, je vous donnerai le shiho, et vous serez semblable à tous les bouddhas, vous comprendrez que tout le bien et le mal est comme un rêve, une fantaisie, un fantasme. »
En entendant cela, le disciple comprit la signification profonde de ces mots et éveilla la sagesse qu’il avait possédée depuis toujours.

Maitre Kosen,

mercredi 7 août 11h
Kusen tiré du site  http://www.zen-deshimaru.com/

Les 51 Formations Mentales

Bonjour les amis, j'espère que tout va bien pour vous. Aujourd'hui je vous propose un petit résumé des 51 formations mentales résumé par Maitre Tich Nhat Hanh..à méditer!!! Tyz'


Composantes de l'Esprit dans la Tradition Mahayana

Les Cinq Formations Mentales Universelles : contact ; attention du mental ; sensations ; perceptions ; et motivation


Les Cinq Formations Mentales Particulières : le zèle ; la détermination ; l’attention ; la concentration ; la compréhension


Les Onze Formations Mentales Bénéfiques : la foi ; l’humilité intérieure ; l’humilité en relation à autrui ; l’absence d’avidité ; l’absence d’aversion ; l’absence d’ignorance ; l’énergie ou diligence ; l’aisance ; le soin, la vigilance ; l’équanimité ; la non-violence


Les Six Formations Mentales Non Bénéfiques : l’attachement ; l’aversion ; l’ignorance ; la fierté ; le doute ; les vues


Les Vingt Formations Mentales Non Bénéfiques secondaires : la colère ; le ressentiment ; l’hypocrisie ; la malveillance ; la jalousie ; l’égoïsme ; la tromperie ; la duplicité ; le désir de nuire ; la fierté ; l’absence d’humilité intérieure ; l’absence d’humilité vis-à-vis des autres ; l’agitation ; l’inertie de l’esprit ; le manque de foi ; la négligence ; l’indolence ; l’oubli ; la distraction ; le manque de discernement


Les Quatre Formations Mentales Indéterminées : le regret ; la torpeur ; la pensée initiale ; la pensée d’investigation



mercredi 10 juillet 2013

JOURNEE DE PLEINE CONSCIENCE DU 21 JUILLET

Bonjour les amis,

La sangha des litchis - Tich Nhat Hanh - innove !!

Notre prochaine journée de pleine conscience aura lieu en plein air pour une marche randonnée de Bras Canot à Grand Etang.

Programme indicatif de la journée :

8h30, RDV chez Didier à Bras Canot.
Marche en silence de Bras Canot à Grand Etang. Selon les conditions climatiques, le nombre de participants et leur condition physique, la marche peut être écourtée vers la fôret Ravenales. Prévoir chapeau, crème solaire, et tout le parfait équipement du randonneur....
Didier sera notre guide. Durée approximative de la marche : 2h30.
A l'arrivée, temps d'échanges et de papotages divers....
Repas pique nique , les 20 premières minutes en silence. Chacun emmène son pique nique végétarien.
Départ vers 14h. arrivée à Bras Canot vers 16h30.

Merci de bien vouloir nous informer de votre participation ,
par mail : zazen974@gmail.com. Nous vous communiquerons ensuite les coordonnées exactes du point de rendez vous.


Cette journée est totalement gratuite.

Et n'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions.

Un lotus pour vous




lundi 10 juin 2013

Rencontre avec un rappeur réunionnais pratiquant la méditation Zazen !

C’est sur le front de mer de Saint-Pierre que je rencontre pour la première fois, Sébastien Dijoux alias Ty Z’, Président de l’association Zazen Réunion, qui s’occupe de promouvoir cette pratique de bien des manières (plus d’infos sur l’association ici).
Je m’attends à rencontrer un moine comme on peut l’imaginer (ah les préjugés), mais c’est un ti ga la kour en jogging casquette qui se présente.
Sébastien Dijoux Zazen Réunion
Bonjour Sébastien. Quelle surprise ! Tu n’as pas du tout le look du moine tel que l’on imagine !
Bonjour Loris, effectivement ! Apparence quand tu nous tiens !! Ne dit-on pas : l’habit ne fait pas le moine ?!
Peux tu te présenter ?
J’évolue dans le milieu du hip hop local depuis une quinzaine d’années maintenant, tantôt comme rappeur et tantôt en organisateur. Notamment au travers des associations, Kolektif Sud, Moovman La Kour (MLK) et Lasours’ Réunion dont je suis un des membres fondateurs. J’ai découvert le Zazen (méditation assise) en lisant « La pratique du zen » de Maître Deshimaru qu’un ami m’avait prêté en 1997. Pendant longtemps j’ai pratiqué seul chez moi de temps à autre sur de vieilles couvertures. Il y quatre ans, j’ai ressenti le besoin d’approfondir le sujet et j’ai découvert peu à peu son univers « technique ». J’ai reçu les vœux de boddhisatva l’année dernière avec Maître Kosen au temple zen de Caroux, ce qui signifie que j’ai pris l’engagement de suivre les enseignements du Bouddha.
Que t’apporte concrètement la méditation ?
La pratique assidue de Zazen a fait l’effet d’une bombe dans ma vie de tous les jours. J’ai compris que c’est en ne cherchant rien que l’on obtient tout. Que c’est en lâchant prise que nous devenons véritablement libre. La méditation permet de retrouver quelque peu ton âme d’enfant. Cette âme ôtée de tous ses masques qui vit totalement dans le moment présent. Quand tu grondes ton enfant, il pleure. Si 5 minutes plus tard tu ris avec lui, il va faire de même car son petit chagrin à cet instant aura disparu. Il n’aura plus lieu d’exister. Un enfant est donc pleinement éveillé au moment présent. Ce qui est arrivé hier n’existe plus et ce qui arrivera demain n’existe pas encore. C’est pour ça qu’un enfant est en général toujours heureux. Hélas lorsque l’on grandit, tout devient différent. Ce qui est passé hier est encore présent dans notre esprit, surtout lorsque cela touche notre petite personne. Nous sommes tracassés pour l’avenir alors qu’il n’est pas encore là. La méditation nous permet de revenir ici et maintenant, c’est à dire de réunir notre corps et notre esprit au même endroit. Bien que cela paraisse extrêmement simple ou naïf pour certains, il s’agit là d’une vraie révolution intérieure. En étant véritablement présent dans l’instant, nous devenons disponibles pour soi mais surtout pour les autres.


Merci à Loris de Zen.re pour cet article...longue vie à ton site!!!